Comment éviter les TMS (troubles musculo-squelettiques) au bureau ? 

publié le
modifié le

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont un problème courant au bureau, souvent causés par des postures inadéquates et une ergonomie déficiente. Ces douleurs, qui touchent les muscles, tendons et nerfs, peuvent rendre chaque journée de travail éprouvante. Heureusement, il existe des solutions pour éviter les TMS, notamment grâce aux bureaux assis-debout. Dans cet article, nous explorerons les causes des TMS, les solutions ergonomiques, et les bienfaits de ces bureaux innovants. Que vous soyez employé de bureau ou indépendant, prévenir les TMS est essentiel pour votre bien-être et votre productivité. Transformons ensemble votre espace de travail en un véritable havre de santé.

Qu’est-ce que les troubles musculo-squelettiques ?

Les troubles musculo-squelettiques, souvent appelés TMS, englobent différentes affections douloureuses touchant les muscles, tendons, nerfs et articulations. Imaginez sentir une douleur lancinante chaque fois que vous bougez le poignet ou une gêne constante dans le bas du dos après des heures passées assis devant un ordinateur. C’est ça, vivre avec des TMS.

Les exemples courants incluent le syndrome du canal carpien et les tendinites. Ces troubles résultent généralement de microtraumatismes répétés et de postures contraignantes, souvent adoptées au bureau. Les TMS sont la principale cause de maladies professionnelles reconnues, et leur impact est significatif non seulement sur la qualité de vie des travailleurs, mais aussi sur la performance globale des entreprises.

Connaître les causes et les conséquences des TMS est le premier pas vers un environnement de travail plus sain.


Pourquoi prévenir les TMS au bureau ?

Prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS) au bureau est crucial pour plusieurs raisons. Imaginez aller travailler sans craindre d’éprouver des douleurs insidieuses qui gâchent votre journée ! Les TMS peuvent sérieusement affecter votre qualité de vie, en entraînant des douleurs chroniques, une baisse de l’énergie et même des troubles du sommeil.

Pour les entreprises, la prévention des TMS est également indispensable. Les employés souffrant de ces troubles sont souvent moins productifs, prennent des congés médicaux plus fréquents et peuvent même finir par quitter leur emploi. Cela se traduit par des coûts élevés pour les entreprises, non seulement en termes de soins médicaux, mais aussi de perte de productivité et de formation de nouveaux employés.

Adopter une stratégie proactive pour éviter les TMS signifie investir dans le bien-être des employés et par extension, améliorer la performance globale de l’organisation. C’est un véritable win-win. Incarner cette vision au quotidien peut transformer non seulement votre bien-être, mais aussi l’ambiance de travail globale.


Quelles sont les causes des TMS au bureau ?

Pour comprendre comment éviter les TMS au bureau, il est vraiment essentiel de connaître leurs causes. Plusieurs facteurs entrent en jeu et peuvent créer un environnement propice à ces troubles. Voici les principales causes :

Une posture statique prolongée

Passer des heures dans une même position, surtout assise, est une des causes majeures des TMS. Nos corps ne sont pas faits pour rester figés trop longtemps. Cette immobilité met une pression continue sur certaines parties du corps, comme le cou et le bas du dos, créant des tensions et des douleurs.

Un mauvais réglage ergonomique du poste de travail

Un poste de travail mal ajusté peut transformer un bureau confortable en véritable champ de bataille pour vos muscles et articulations. Un écran trop bas ou trop haut, une chaise non ajustée à votre taille, ou encore un clavier mal positionné peuvent tous contribuer au développement des TMS.

Un manque de pauses et de mouvements

Le rythme effréné de la journée de travail ne laisse souvent que peu de place aux pauses. Sans ces moments de répit pour se lever et s’étirer, le corps accumule les tensions. À long terme, ce manque de mouvements intensifie les risques de développer des TMS.

Le stress et une charge de travail trop intense

Le stress chronique est un autre facteur important. Sous pression, nous avons tendance à adopter des postures rigides et nuisibles. De plus, une charge de travail excessive réduit le temps consacré aux ajustements ergonomiques et aux pauses, augmentant ainsi le risque de TMS.

En comprenant ces causes, vous pourrez plus facilement mettre en place des stratégies pour prévenir les TMS et améliorer notre confort au bureau.

Quelles sont les solutions pour éviter les TMS ?

Heureusement, il existe plusieurs solutions ergonomiques pour vous aider à éviter les TMS au bureau. Voici 3 ajustements simples, mais efficaces :

1. Un bon réglage ergonomique du poste de travail

Un poste de travail bien réglé est la première ligne de défense contre les TMS. Prenez le temps d’ajuster correctement chaque élément de votre espace de travail.

  • Hauteur de l’écran : Votre écran doit être à la hauteur des yeux, de sorte que vous n’ayez ni à lever ni à baisser la tête pour le regarder. Utilisez un support d’écran si nécessaire pour l’ajuster à la bonne hauteur.
  • Position de la chaise: Une bonne chaise ergonomique devrait soutenir votre dos, avec un dossier inclinable et des accoudoirs ajustables. Assurez-vous que vos pieds sont posés à plat sur le sol.
  • Utilisation d’un mobilier ergonomique:  Un mobilier comme le bureau assis-debout peut être une solution idéale pour lutter contre les TMS. N’hésitez pas à consulter notre comparatif. 
  • Utilisation de supports ergonomiques: Des accessoires comme les repose-pieds et les supports lombaires peuvent fournir un soutien supplémentaire et aider à maintenir une posture correcte.
Voici une illustration montrant l'impact de l'utilisation d'un bureau assis-debout pour prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS) dans un environnement de bureau. L'image compare un travailleur de bureau utilisant un bureau traditionnel avec des points de douleur mis en évidence et le même travailleur utilisant un bureau assis-debout avec une posture améliorée et des points de douleur réduits.

2. Réaliser des pauses régulières et des étirements

Intégrer des pauses régulières et des moments d’étirement dans votre journée est crucial. Faites des pauses toutes les heures pour vous lever, marcher un peu et faire quelques étirements simples. Cela aide à relâcher les tensions accumulées et à prévenir les douleurs.

3. Utiliser des techniques de relaxation et gestion du stress

La gestion du stress passe aussi par l’adoption de techniques de relaxation. C’est pourquoi pratiquer des exercices de respiration, méditer quelques minutes ou tout simplement se déconnecter de son écran peut considérablement réduire les tensions musculaires et mentales.

Conclusion

Pour résumer, si vous voulez éviter les TMS au bureau, vous devez adopter une ergonomie adaptée avec une approche globale. En ajustant quelques éléments et en prenant des pauses régulières, vous pouvez faire une grande différence dans votre bien-être quotidien.

De plus, l’utilisation d’un bureau à hauteur réglable est une solution efficace qui permet de réduire les douleurs et d’améliorer la circulation. Donc investir dans ces équipements et pratiques, c’est investir dans votre bien-être quotidien. N’attendez pas que les douleurs s’installent, soyez proactif et transformez votre espace de travail en un havre de santé.

Sources

  1. Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) – Risques pour la santé
  2. European Agency for Sefety and Health at work – Musculoskeletal disorders and prolonged static sitting

Découvrez aussi ces articles de la même catégorie

Découvrez aussi ces articles de la même catégorie

Laisser un commentaire